Pôle Efficacité Énergétique

 Audit énergétique

audit-700x441

Cet audit vous permettra de comprendre combien, comment et dans quelles conditions vous consommez vos énergies. Il est primordial à tout travaux de rénovation énergétique car il permet de proposer un plan d’actions stratégiques (sous forme de bouquets de travaux). Vous dépenserez donc mieux votre argent pour maximiser votre temps de retour sur investissement et optimiser la performance énergétique de vos bâtiments. L’audit énergétique se déroule suivant trois phases: l’état des lieux, l’analyse des données et le plan d’actions :

Phase 1 : Etat des lieux

Cette phase comprend une rencontre avec la maitrise d’ouvrage afin de définir ensemble les besoins et attentes spécifiques de l’opération. S’en suit une collecte de données de documents (plans des bâtiments, factures énergétiques, caractéristiques techniques, liste des équipements…), ainsi qu’une enquête auprès des usagers sous forme de questionnaires, d’interviews et d’une visite de site. L’objectif de cette dernière est de réaliser en compagnie du gestionnaire technique du bâtiment un examen de l’état des bâtiments, des installations climatiques (chauffage, conditionnement d’air, ventilation, eau chaude sanitaire…) et des équipements particuliers ainsi qu’une analyse des usages spécifiques de l’électricité.

Phase 2 : Analyse des données et bilan énergétique

Dans un second temps, l’analyse des données recueillies permet de faire un bilan de l’évolution des consommations ainsi que des contrats de fourniture et d’exploitation. Nous réalisons ensuite une modélisation des bâtiments et des scénarios de fonctionnement sous le logiciel de simulation thermique dynamique (STD) Pleiades + Comfie. Cette simulation permet de déterminer les besoins de chauffage, de refroidissement et de ventilation ainsi que les apports solaires et l’inertie thermique du bâtiment. Il est important de noter qu’une simulation thermique dynamique n’est pas forcément nécessaire, mais qu’une simulation statique peut suffire en fonction des projets. En effet, la STD permet de simuler au pas de temps horaire le comportement thermique du bâtiment. Il n’est parfois pas nécessaire de simuler ce comportement de façon dynamique, notamment pour les bâtiments énergivores et peu isolés. La STD devient par contre primordiale à partir du moment ou les besoins en chaleur et en froid baissent car les ponts thermiques ou la ventilation par exemple deviennent des vecteurs prépondérants.

Phase 3 : Préconisations et plan d’actions

Dans cette 3e étape, nous réalisons une étude chiffrée et argumentée des différentes solutions d’optimisation portant sur les systèmes de chauffage, de refroidissement, de production d’eau chaude sanitaire, de renouvellement d’air, ainsi que sur l’enveloppe du bâti, l’optimisation des éclairages, les usages spécifiques de l’électricité, les consommations d’eau, etc. Les résultats sont présentés sous forme de fiches de synthèse intégrant les coûts d’investissement, les gains énergétiques et économiques, le temps de retour sur investissement de l’opération ainsi que les certificats d’économie d’énergie (CEE) et autres aides possiblement allouables. L’intégralité des résultats sont présentés à la maitrise d’ouvrage lors d’une réunion de restitution de manière pédagogique et pragmatique afin que cette dernière puisse s’approprier tous les tenants et aboutissants à la réalisation du chantier de rénovation énergétique.

Simulation thermique dynamique

Cette approche permet de modéliser un bâtiment à l’aide d’un logiciel, tel que Pleiades + Comfie ou TRNSys,  en y intégrant les caractéristiques de son enveloppe ainsi que ses conditions de fonctionnement théoriques. On peut ainsi évaluer l’influence de différents matériaux et systèmes techniques sur les besoins de chauffage, de ventilation et de climatisation. Cette méthode permet de déterminer les meilleurs choix architecturaux permettant d’obtenir une température et un confort optimal au sein des locaux habités.

Plus le bâtiment est économe en énergie, plus la simulation thermique dynamique s’avère importante. En effet, celle ci devient primordiale lorsque les effets tels que les ponts thermiques, l’étanchéité de l’enveloppe ou les apports solaires deviennent prépondérants par rapport à un bâtiment énergivore.  En effet, ces phénomènes auparavant négligeables, car de plus gros défauts d’isolation ou d’étanchéité existaient, deviennent de première importance. La STD va permettre de quantifier à l’avance les impacts des différents choix architecturaux (influence sur les apports solaires suivant les saisons) et des systèmes techniques (performance, type) sur les besoins en chauffage et en refroidissement du bâtiment (confort d’été).

Le principe du calcul STD consiste donc à étudier sur une année entière ou sur une période définie d’au moins quelques jours, au pas de temps horaire ou à un pas de temps inférieur, le comportement thermique d’un bâtiment, soit uniquement de son enveloppe, soit avec des systèmes techniques. Ce calcul tient compte de tous les paramètres influant sur le bilan thermique : apports internes et externes, inertie du bâtiment, transmission à travers les parois, …etc. Les résultats de ce calcul sont les températures, les besoins de chauffage et de refroidissement et les apports solaires tout au long de la période d’étude et dans chaque zone du bâtiment définie. Une STD nous permettra d’optimiser les choix techniques et architecturaux le cas échéant, tout en veillant améliorer le confort au sein de votre habitat.

Comme toute simulation numérique, la STD reste un outil dont les résultats conviennent d’être interprétés avec précaution. Le bon sens et l’expérience permettent de vérifier la cohérence des résultats avec la réalité. De plus, plus les hypothèses et les modèles de références sont pertinents, plus les résultats le seront également. Il convient ensuite d’analyser de façon pertinente les résultats pour pouvoir valider les différents objectifs de consommation ainsi que les choix architecturaux et/ou de systèmes techniques.

Due diligence technique

diligence-750x400

La Due Diligence technique englobe une évaluation technique indépendante et des services de consulting avant la réalisation des projets d’installation solaire, ou suite a un litige de fonctionnement. Le relevé et l’analyse détaillés de l’ensemble des données offrent le maximum de transparence et constituent une base solide pour votre investissement.

Dans le cadre du concept de due diligence technique, nous vous proposons des prestations de services sur mesure en matière d’évaluation et de conseils pour votre projet. Les bases d’un concept de due diligence technique sont formées par le relevé et l’analyse de toutes les données de l’installation ainsi que par les valeurs de rendement calculées à l’aide de données météorologiques et de rayonnement de haute précision. Nos experts indépendants relèvent et évaluent également les facteurs décisifs pour la planification, la construction et la phase d’exploitation. Le concept d’assurance de la qualité et les documentations techniques sont vérifiés en termes de contenu et d’intégralité. Nous analysons toutes les données contractuelles, nous élaborons des propositions d’amélioration et nous vous soutenons en vous conseillant lors de vos négociations contractuelles.

Management de l’énergie

maitrise

Le remplacement d’un système énergétique nécessite une connaissance approfondie des technologies afin de ne pas dégrader la situation existante, mais également de faire le meilleur choix à la fois d’un point de vue technique et économique.

Le management de l’énergie se base sur la norme ISO 500001 et permet de mettre en place une politique de gestion de l’énergie efficace dans le but de réduire ses consommations, améliorer les performances énergétiques et diminuer les coûts liés à l’énergie.

Il convient dans un premier lieu de comprendre ses consommation énergétique, d’identifier les points faibles, d’établir une liste de préconisations, de les hiérarchiser puis de mettre en place un plan d’action cohérent qui permet de rapidement appliquer les premières actions qui sont souvent à coût faible ou nul. L’optimisation des synergies entre les actions de réduction sera une des clés du succès de la stratégie du système de management de l’énergie.

Mesures et vérification (IPMVP)

solar thermal engineer

Le protocole IPMVP permet de mettre en place un système de suivi des économies d’énergies réalisées via différents projets. Ce protocole fournit des lignes directrices, des définitions et un aperçu des meilleures pratiques pour vérifier les résultats de projets d’efficacité énergétique, d’économie d’eau et d’énergies renouvelables au sein d’installations commerciales et industrielles.

Mesurer : « On ne peut pas contrôler ce que l’on ne peut pas mesurer ». Savoir comment, combien et dans quelles conditions vous consommez votre énergie est une étape nécessaire à la mise en place de solutions de réduction des consommations.

Evaluer : une fois que vous savez combien et comment vous consommez votre énergie, vous pouvez évaluer les solutions possibles répondant à vos besoins et s’inscrivant dans votre contexte.

Améliorer : sur cette base, vous pouvez ensuite sélectionner et prioriser les actions à mettre en place pour réduire les consommations énergétiques.

Et recommencer : une fois que les outils de suivi sont opérationnels, vous pouvez recommencer les processus d’évaluation et d’amélioration afin de détecter d’autres gisements d’économie d’énergie.

Calcul réglementaire

calcul

Dans le cadre de la construction neuve ou de la rénovation, la réglementation thermique exige de réaliser un calcul réglementaire permettant d’attester de la performance du bâtiment et de sa conformité à la réglementation.

Le calcul réglementaire (RT 2012 ou RT existant) n’a pas pour objet d’aider à la conception énergétique du bâtiment. Son but est seulement de vérifier que le projet respecte les standards réglementaires imposés par le gouvernement, ceci afin d’atteindre les objectifs nationaux de diminution de la consommation énergétique du parc de bâtiments neufs.

Cette étude est réalisée sur un logiciel certifié.

Maîtrise d’oeuvre énergie

En construction…